Les bases d’une alimentation pour chats naturelle et adaptée à l’espèce


Le chat domestique actuel descend du chat sauvage d’Afrique, domestiqué il y a déjà des millions d’années de cela. Ses ancêtres sauvages chassaient leurs proies afin de toujours les consommer immédiatement encore bien fraîches. Même en cas de grande détresse, jamais ils n'adoptaient un régime végétarien. C’est encore le cas aujourd’hui malgré toutes les tentatives effectuées pour transformer les chats en omnivores. Leur métabolisme unique se distingue clairement de celui du chien. (Le chien, descendant du loup gris, assurait sa survie grâce à sa flexibilité alimentaire. Il peut en complément de la viande se nourrir d’aliments végétaux. Le chat ne possède absolument pas cette qualité.)

Le chat, un pur carnivore

Les chats sont carnivores (ils se nourrissent exclusivement de viande). Ceci se constate déjà lors de l’étude de leur dentition composée de dents longues et pointues et de canines acérées. En liberté, les chats chassent de petites proies telles que des souris, des oiseaux, des poissons ou des rongeurs. Contrairement au loup, le chat ne complète pas son alimentation par la consommation directe d’aliments végétaux. Il ne peut tirer son énergie que des protéines animales. Ceci s’explique par leur métabolisme unique caractérisé par une consommation presque excessive de protéines animales. La base d’une alimentation pour les chats saine et adaptée doit donc reposer sur une forte teneur en viande. (Les menus Terra Felis comprennent 90 % de viande musculaire fraîche complétée par des abats de qualité ou du filet de poisson. Les chats devraient consommer du poisson 1 à 2 fois par semaine.)

Une alimentation humide essentielle pour une consommation suffisante de liquide

Selon la philosophie de Terra Felis, les chats doivent tout au long de leur vie être nourris avec des aliments humides. Au cours de son évolution, le chat a vécu dans le désert et dans la steppe où l’eau était une denrée rare. Ses besoins en eau étaient alors en majeure partie satisfaits par la consommation de ses proies. Lorsque celles-ci viennent juste d’être tuées, elles sont constituées de 70 à 80 % d'eau et permettent ainsi au chat d’absorber indirectement suffisamment de liquide. Les chats ne boivent donc instinctivement que peu d'eau car ils sont habitués à trouver leur eau dans leur alimentation. Une consommation d’eau suffisante joue un rôle essentiel pour le bon fonctionnement des reins. Une consommation de liquide insuffisante sur une longue durée peut ainsi provoquer des problèmes rénaux et la formation de calculs urinaires. (Un bon fonctionnement des reins est vital pour les chats et constitue le talon d’Achille des chats domestiques actuels qui souffrent très souvent de pathologies rénales.) Pour préserver la bonne santé de leurs reins, notamment lorsqu’ils prennent de l’âge, il convient de veiller à une consommation de produits humides suffisante par le biais de leur alimentation.

Des fibres pour une digestion intacte

Lorsqu’il dévore une souris, le chat ingère également sa peau, son pelage, et le contenu de son appareil digestif qui contiennent des fibres alimentaires qui jouent un rôle important dans la digestion et le fonctionnement intestinal. Pour arriver à un résultat similaire avec nos aliments, les menus Terra Felis contiennent une faible quantité de fibres sous la forme de légumes sélectionnés et d’herbe-aux-chats (4–5 %). Elles contribuent à nettoyer le système digestif, stimulent le péristaltisme pour la digestion et promeuvent l’équilibre de la flore gastro-intestinale. Les légumes procurent en plus de nombreuses vitamines, minéraux, des oligo-éléments et substances végétales secondaires.

Les céréales : indigestes pour les chats

Dans la nature, l’alimentation du chat ne comprend pas de céréales. Les chats ne disposent pas des enzymes nécessaires pour décomposer et assimiler des glucides complexes. Des quantités élevées de céréales constituent donc un effort énorme pour la digestion et l’organisme d’un chat. À cela s’ajoute que la consommation de grandes quantités de glucides complexes sous la forme de céréales modifie le pH de l’urine qui peut alors devenir alcalin et ainsi provoquer l’apparition de calculs urinaires et de problèmes rénaux. Suite à la consommation de céréales, une quantité plus élevée de toxines urémiques (substances toxiques) passent dans le sang, ce qui vient encore entraver la fonction rénale. Une alimentation pratiquement sans céréales, telle qu’ils la consomment dans la nature en dévorant leurs proies, est donc essentielle pour la santé des chats. (Les menus Terra Felis ne contiennent donc pas de céréales)

La parfaite quantité d’acides gras

Les chats ont besoin d’une importante quantité de lipides et d’acides gras. Dans la nature, le chat trouve ces acides gras essentiels non pas dans la viande, mais dans le contenu de l'estomac de ses proies qui mangent des graines oléagineuses. Les acides gras oméga 6, les acides linolénique et arachidonique ainsi que les acides gras oméga 3 eicosapenténoïque (AEP) et docosahexénoïque (ADH) sont essentiels pour les chats. Ils doivent donc en trouver en quantité suffisante dans leur alimentation. Tandis que les acides gras oméga 6 se trouvent surtout dans la viande, l’huile de colza contenue dans tous les menus Terra Felis leur procure des acides gras oméga 3 d’excellente qualité.

La taurine, vitale pour les chats

La souris constitue une proie riche en taurine et procure ainsi dans la nature au chat cet acide aminé si essentiel à sa santé. Ils peuvent uniquement en produire de faibles quantités et il est donc nécessaire qu’elle soit présente dans leur alimentation quotidienne pour prévenir les carences. En plus de ses effets bénéfiques sur le cœur et les yeux, la taurine tient également un rôle dans la digestion en favorisant la production de sels biliaires. Ceci explique pourquoi le chat fait en permanence une consommation élevée de taurine. Tous les menus Terra Felis contiennent donc un supplément en taurine. 

Ajout de vitamines et de minéraux

Afin de couvrir les besoins journaliers en micronutriments du chat, nous ajoutons à chaque recette une faible quantité de vitamines et de minéraux. Lors du processus de cuisson des menus Terra Felis, pourtant effectué en douceur, une certaine quantité de vitamines et de minéraux contenue dans les ingrédients est détruite. Les différences ici constatées ne concernent que quelques micronutriments et sont très faibles. Plus de 90 % des vitamines, minéraux et oligo-éléments nécessaires sont naturellement contenus dans tous les menus Terra Felis. Les différences constatées ont fait l’objet d’analyses et de calculs pour procéder à l’ajout des nutriments manquants. Ceci permet de s’assurer que la supplémentation correspond bien aux carences constatées. Elle permet également de prévenir un surplus de micronutriments tout en garantissant une couverture complète des besoins journaliers du chat.